Emotions

La Sophrologie pour les enfants, et pourquoi pas ?

La sophrologie pour les enfants : quel rôle pour le sophrologue ?

Dès l’âge de trois ans, il est possible de recourir à la Sophrologie, qui considère le patient en tant qu’enfant jusque douze ans, puis en qualité d’adolescent au-delà.

Concernant la Sophrologie pour enfants, c’est surtout au sophrologue qu’il appartient de gérer cette spécificité tenant à l’âge du jeune patient. Il doit adapter la durée de ses séances, les exercices à effectuer mais aussi ajuster son vocabulaire et sa posture. Il doit aussi faire preuve de patience et d’indulgence face à son jeune public.

Dans la Sophrologie pour enfants, la Sophrologie y sera abordée de façon ludique pour capter l’attention de l’enfant et créer le rapport thérapeutique tout en travaillant la problématique. Les séances, courtes de préférence, reposeront donc sur des contes, de la visualisation mais aussi des exercices de respiration, de contractions et de décontractions musculaires incluant des supports matériels comme des plumes, des balles ou des ballons de baudruche. D’ailleurs, pour l’enfant, on ne parlera pas d’« exercices », à connotation trop scolaire, mais de « jeux » qui suggèrent une certaine décontraction et un certain lâcher-prise.

Dans quels cas recourir à la Sophrologie pour les enfants?

Dans la Sophrologie pour les enfants, c’est souvent de stress, de manque de confiance en soi et de gestion des émotions dont il est question.

Les motifs de consultations sont tout aussi nombreux que chez les adultes, même s’ils ont leurs propres particularités.

La Sophrologie, soin de support, peut avoir vocation à intervenir dans des domaines variés : il s’agira d’aider l’enfant à améliorer sa capacité d’attention ou de concentration en classe, à l’aider à développer sa capacité de mémorisation ou encore à développer sa confiance en soi.

Pour améliorer la concentration de votre enfant, un petit exercice facile et ludique : déposer un objet dans un sac en tissu. Demander à votre enfant de fermer les yeux (les yeux bandés, c’est encore plus rigolo !) et de deviner de quel objet il s’agit. Demandez-lui de décrire sa forme, sa texture, de deviner sa ou ses couleurs, son utilité ou d’imaginer son odeur. Il peut s’agir d’un objet ou d’un aliment, un raisin sec par exemple, classique et très efficace ! Cet exercice lui permettra de se poser mais aussi de développer et d’aiguiser ses cinq sens.

La Sophrologie pourra aussi s’inclure dans le processus d’accompagnement d’un trouble de l’apprentissage comme la dyslexie ou la dyscalculie en aidant l’enfant à gérer son stress, ses émotions et en l’aidant à se projeter dans un avenir plus positif, dans lequel il parvient à surmonter ses difficultés. Nombreuses sont aussi les consultations sur les peurs, les phobies et les troubles du sommeil. Dans ces cas, pour aider l’enfant, le sophrologue proposera des techniques comportementales spécifiques ou aura recours à la visualisation.

La Sophrologie pour les enfants …et leurs parents

Quels que soient les motifs de consultation, précisons qu’un entretien préalable avec les parents est primordial. Lorsque les parents sont séparés, l’idéal sera de réunir l’adhésion des deux parents à la pratique. Le sophrologue devra prendre en considération l’environnement familial dans lequel l’enfant évolue et au besoin demander le soutien des parents pour rectifier un comportement familial manifestement préjudiciable à l’enfant. Cette adhésion des parents est bien souvent unanime et spontanée, ces derniers comprenant bien que le fait d’avoir recours à la Sophrologie pour leur enfant permettra peut-être d’apaiser leur enfant mais aussi de rétablir l’harmonie au sein de la famille.

Proposez à votre enfant un exercice qui lui permettra de relâcher ses tensions et d’intégrer le lâcher-prise : Confortablement assis en tailleur, expliquez à votre enfant que vous êtes des bonhommes de neige. Amusez-vous à contracter tout le corps, à gonfler les joues en retenant votre respiration et à souffler fortement par la bouche. Recommencez trois fois. Puis expliquez à votre enfant qu’un beau soleil apparait et vient réchauffer le bonhomme qui commence à fondre jusqu’à devenir une flaque d’eau toute molle. Invitez votre enfant à s’étaler, à s’enfoncer dans le sol en décontractant tous ses muscles, son corps. Invitez-le à apprécier les sensations de détente et de laisser aller qu’il ressent.

Pour toutes questions supplémentaires ou observations concernant la Sophrologie pour les enfants, vous pouvez laisser vos commentaires ci-dessous. Pour plus d’informations sur le déroulement d’une séance enfant, vous pouvez également consulter mon site sophrofaches.fr.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer