Stress

SOPHROLOGIE ET LACHER-PRISE : PRET POUR LE GRAND SAUT ?

« Lâcher-prise avec la Sophrologie », vaste et ambitieux sujet. Ah ! Ce fameux lâcher-prise, le graal auquel tout le monde aspire, comme une promesse de beaux jours. Cette expression un peu « fourre-tout » n’en est pas moins hyper efficace puisqu’elle exprime bien, par habitude, par facilité, ce besoin parfois vital d’aller-mieux, de décompresser, d’oublier…Justement, lorsque l’on parle de « lâcher-prise » en Sophrologie en quoi la Sophrologie peut être utile ? Comment peut-elle aider à atteindre cet état si convoité ?

Sophrologie et lâcher-prise :  de quoi s’agit-il vraiment ?

De la facilité à définir la Sophrologie…

Connue comme étant une pratique de détente psychocorporelle, la Sophrologie agit grâce à des techniques de respiration profonde, de contractions musculaires et de visualisations positives.

Souvent perçue comme une simple méthode de relaxation, elle permet de détendre le corps en douceur.

L’on sait également, même si cela peut paraitre moins évident, qu’elle aide à stabiliser ses pensées et à apaiser le mental.

Lorsque l’on évoque la Sophrologie et le lâcher-prise, on peut donc a priori espérer « lâcher » les tensions corporelles et la pression morale que l’on s’impose.

…à la délicate définition du lâcher-prise

Qu’en est-il du lâcher-prise ?

Au sens littéral, « Lâcher » est laisser, abandonner, déposer, …couper ? « Prise », est un lien, une corde, un relais ?

Mais tout le monde comprend que ce terme renferme également une signification très abstraite, presque indéfinissable…

Le lâcher-prise renferme l’idée de s’apaiser, de prendre du recul par rapport à quelque chose qui a une « emprise » morale ou physique sur nous.

C’est aussi accepter d’arrêter de vouloir tout contrôler !

D’accord, mais arrêter de contrôler quoi ? et surtout, comment ?

« Lâcher prise, c’est se placer en harmonie avec la vie et cesser de nager à contre-courant ». Dr. Jesse Freeland

…En passant par de nombreux questionnements !

Ainsi, de très nombreux clients ont pour objectif de « lâcher-prise » en Sophrologie.

Nous pourrions nommer ces personnes « en prise » avec des difficultés à s’endormir le soir, à prendre du plaisir avec leur conjoint, à laisser leur maison en désordre, à décrocher du travail, à ne pas se soucier du regard des autres…

Or, nous venons de le voir, cette notion se révèle complexe, relative, personnelle, impermanente, instable, évolutive…insaisissable ?

Des séances de Sophrologie permettront des prises de conscience sur les effets que « cette prise », ce lien, a sur eux.

Est-il toxique, étouffant, oppressant, écrasant ? les empêche-t-il d’avancer, d’agir, de parler, de ressentir, d’éprouver ?

Elles seront également l’occasion d’évoquer ce à quoi ce comportement, cette difficulté, peut être reliée.

S’agit-il du besoin impérieux de tout contrôler, même le temps qui passe, allant jusqu’à surmonter notre besoin de sommeil ? du besoin de respecter les règles morales que l’on s’impose et qui aliènent notre épanouissement ? ou encore du besoin d’atteindre les exigences trop hautes que l’on s’impose et qui nous empêchent de rester nous-mêmes ?

Sophrologie et lâcher-prise en pratique

La Sophrologie pour relâcher le corps…

En préambule, lorsque le client évoque ce fameux lâcher-prise, le rôle du sophrologue sera déjà de l’aider à définir clairement son objectif.

Puis nous pourrions dire que tous les exercices proposés seront propices au lâcher-prise.

La Sophrologie, physiquement, aide à poser des valises trop lourdes à porter, à « lâcher » les tensions en proposant des exercices de relâchement musculaire qui détendent le corps.

Peu à peu, le corps sous pression va se délester de ses tensions et le client va décompresser.

Sophrologie et lâcher-prise. Petit exercice express pour lâcher les tensions :

Debout, les épaules relâchées, les yeux fermés, inspirez et contractez très fort tous les muscles du corps.  Retenez quelques secondes votre respiration puis soufflez fortement par la bouche en imaginant évacuer les tensions accumulées dans les quelques heures (jours) qui viennent de s’écouler. Recommencez trois fois l’exercice et si vous le souhaitez, effectuez le même exercice en décomposant chaque partie du corps : la tête, le cou, les bras et les mains, le ventre et le dos, les jambes et les pieds.

et reposer le mental

Grâce à des exercices de visualisation, le sophrologue aide aussi le client à revenir à lui, à renouer avec ses sens, à projeter un avenir plus serein et à rentrer dans un cercle vertueux qui détend l’esprit et génère des pensées positives.

Car le lâcher-prise en Sophrologie passe surtout par l’apaisement mental, l’idée étant de faire cesser le flot de pensées auquel la personne est en proie.

Les victimes de pensées toxiques peuvent donc trouver une solution « détox » avec la Sophrologie.

Le client prend du recul par rapport à son problème et peut y voir plus clair au fond de la rivière ou plus haut au-dessus des nuages.

Ainsi, il se détache de ce qui le lie, qui le tient ou de ceux à qu’il tient mais le tiennent et le retiennent…

Alors? Prêt ou prête pour le grand saut? Sophrologue Lille et Hypnothérapeute, je reste à votre entière disposition pour vous accompagner sur le chemin de votre évolution personnelle ou vos besoins de changements 😉.

Retrouvez-moi sur mon site Sophrofaches pour un nouvel article sophrologie et lâcher-prise et plein d’autres articles pour votre bien-être !

Marion Habourdin, Sophrologue Lille et praticienne en Hypnose.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page