Minceur

Tout sur la dissociation : une méthode efficace pour perdre du poids

La dissociation consiste à porterune importance aux mélanges que nous mettons dans notre assiette. Moins il y a de mélanges, meilleure sera la digestion (moins de ballonements, meilleure assimilation, perte de poids…). Voici les régles à respecter :

Quels sont les règles de la dissociation ?

– Ne jamais mélanger, au cours d’un même repas, proteines et glucides (féculents). Adieu donc le steak-haché/frites, les pâtes bolognaises ou le riz avec du poisson ! Les légumes remplacerontles accompagnements des viandes (rouge ou blanche) et dans un autre repas se marieront très bien aux féculents.

– Toujours écarter les fruits d’un repas d’au moins 3 heures (pas de fruits en dessert) : il est possible de les prendre en en-cas. On peut égalementeffectuerrégulièrement une monodiète (le choix du fruit sera selon la saison).

– Diminuer, voire éliminer, les produits laitiers.

– Boire à volonté de l’eau.

Quand ?

Ce régime peut être tenu de façon stricte à tout les repas : matin midi et soir.
Il peut être aussi alterné et suiviuniquement sur certains repas (le soir par exemple).
Tout dépend du poids à perdre, de la volonté de la personneet son état psychologique.

Combien de temps ?

Ce régime, qui peut s’avérercontraignant, ne doit pas se poursuivre au-delà de 6 mois consécutifs.
3 à 4 mois de respect de ce régime reste la meilleure option.

Encore une fois ce tempsreste à adapter en fonction du poids initial de la personne, du poids perdu et de son état psycho-émotionel.
Au-delàde 6 mois, le régime peut entrainer, entre autre, une grande fatigue physique,morale, des carences etla perte de libido…

Les avantages de la dissociation

Facile à mettre en place, il s’adapte en fonction des besoins.
L’alimentation préconisée reste la plus vivante possible : on garde un apport important de vitamines et minéraux.
La perte de poids est rapidement notable ce qui peut booster le moral.
Pour les gros mangeurs, il n’y a pas de restrictions quantitatives et les assiettes peuvent conserver de grands volumes : ainsi pas d’angoisse de manquer.
Enfin, le retour aux anciennes habitudes alimentaires conserve les reflexes d’une alimentation saine et vivante : ainsi pas d’effets yoyo.

Les inconvénients de la dissociation

Attention à bien s’écouter et se fier à son ressenti. Notre corps ases limites et il n’y a pas de règles globales qui s’avèrent excates pour tout le monde. L’idéal est d’alterner des périodes de dissociation avec des périodes dites « normale ».
Vous devez tout de même, avant de commencer ce régime, entrer en contact avec une naturopathe ou diéteticienne qui vous explicitera les bases d’unealimanttion saineet vivante ainsi que des astuces pour effecter un régime dissocié en toute sérénité. De même, la fin du régime pourra s’accompagner d’un coaching sur mesure afin de limiter l’effet yoyo.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer