Petit journal des sources et de la Joie de vivre

Esprit critique… toxique ?

« Juger, c’est ne pas comprendre » écrivait André Malraux. On se trompe toujours, ou presque toujours, lorsqu’on juge sans tenter de comprendre. Surtout dans les situations où notre fierté est touchée.

Notre fierté de nous-mêmes est touchée lorsque nous sommes attachés à des valeurs trop élevées ou trop rigides, en fin de compte très toxiques. Le problème, c’est le critique intérieur qui déforme constamment ce que nous avons à vivre, succès ou échecs. « Ce qui est raté est de ma faute – ou de ta faute – ce qui est réussi est dû au hasard. Ce qui est raté l’est totalement, ce qui est réussi ne l’est que partiellement, (il y a toujours à redire !). Ce qui est raté l’est durablement, pour toujours, ce qui est réussi n ‘est que temporaire, on voudrait pourtant que ça dure toujours ».

Le critique intérieur fait passer pour de l’information ce qui n’est que de l’intoxication. Comme un véritable ennemi intime en nous-mêmes. Cet ennemi, c’est nous bien sûr. En tous cas, c’est nous qui lui donnons vie en répétant sans recul et en prenant pour argent comptant les critiques et limitations entendues depuis notre enfance, et qui finissent par avoir force de loi ; on finit par y croire et y obéir… Faut-il chasser notre critique intérieur? Il revient régulièrement? Acceptons ses retours réguliers sur notre scène mentale. Et reconduisons-le gentiment à la porte lorsqu’il a effectué sa mission de provocation !…

D’après « Petites histoires d’estime de soi » – Christophe André -Ed Odile Jacob.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer